wellmonday_burn-out_numerique(1)

Burn-out numérique : cet été, je fais un (vrai) break !

Vous êtes en train de boucler votre valise en checkant les derniers messages arrivés sur votre boîte mail ? Vous souhaitez rester joignable à tout prix pendant vos vacances, “au cas où” ? Ne serait-ce pas le moment de suivre une digital détox, et profiter ainsi de vos congés pour VRAIMENT déconnecter ? Pour ne pas vivre de burn-out numérique, mettez en place dès maintenant les actions qui vous permettront de décrocher.

Qu’est-ce que le burn-out numérique ?

Le burn-out numérique est un état d’épuisement général, à la fois psychique, émotionnel et mental. Cet état est provoqué par une overdose d’informations à traiter (infobésité), une incapacité à ne pas répondre immédiatement à chaque sollicitation reçue. Par ailleurs, le burn-out numérique peut aussi être causé par le fait d’être continuellement interrompu (sms, notifications…) et accaparé par plusieurs éléments numériques en même temps (regarder ces e-mails et une web série tout en envoyant des messages instantanés sur son smartphone).

Les risques de l’hyperconnexion

Les risques liés à l’hyperconnexion touchent à la santé mentale (stress, burn-out, irritabilité). Ils impactent aussi la santé physique (fatigue, augmentation de la sédentarité, mauvaises habitudes alimentaires). Ces risques font également courir un risque social à l’individu (isolement, conflits) et économique à l’entreprise (baisse de la productivité dans l’entreprise et absentéisme). Les travaux du sociologue F. Jauréguibérry sont mis en avant dans une note technique de la revue de l’INRS Hygiène et sécurité du travail (n°265 décembre 2021). Le sociologue évoque le “syndrome du zappeur”. Par ce syndrome, l’individu est confronté à une accélération liée au flux informationnel qu’il se sent tenu de traiter. Il oscille entre deux risques :

  • Celui d’entrer dans une “spirale de non-qualité”, liée au fait de basculer dans un traitement en urgence systématisée, associée à une perte de sens.
  • La décompensation, qui peut prendre une forme proche du burn-out (épuisement professionnel) ou de la dépression.

Les risques pour la santé mentale sont réels et doivent être pris au sérieux.

Sur le plan légal, le droit à la déconnexion a été inscrit dans la loi Travail du 8 août 2016. Il s’agit du droit pour tout salarié de ne pas être en permanence joignable par son employeur, en dehors de ses heures de travail. L’objectif est de protéger son temps de repos et d’assurer le respect de sa vie personnelle et familiale.

Burn-out numérique : comment faire pour ne plus subir ma boîte mail

Si vous aimez lire sur la plage, nos coachs psychologues du travail vous conseillent la lecture de l’ouvrage de Romain Bisseret “60 minutes pour reprendre le contrô